Autriche / Stelvio – juin 2016 (2)

Jour 2 : Humes-Jorquenay – Constance (376km)

Première vraie journée du périple.

Aujourd’hui, nous reprenons la route en évitant les grands axes sur le départ. Du camping, nous mettons le cap sur Gérardmer pour le déjeuner, en passant à Vioménil, petite commune où est située la source de la Saône.

Sur le plan de la météo, nous nous en sortons relativement bien, puisque nul besoin de mettre les combinaisons de pluie.

En repartant de Gérardmer, nous nous dirigeons tout d’abord vers le col de la Schlucht (culminant à 1139m, entre le département des Vosges et celui du Haut-Rhin). Nous débutons l’ascension dans le brouillard, puis celui-ci cède sa place à la pluie.

De là, nous redescendons sur la plaine d’Alsace pour mettre le cap sur Fessenheim. Ses écluses (constituées de 2 sas de 165 m de longueur, de 23 m de hauteur et de 12 et 23 m de longueur pour le petit et le grand sas) sont construites sur le Grand Canal d’Alsace, près de l’usine hydroélectrique.

Après avoir assisté au passage d’un bateau dans les écluses, nous reprenons la route, mais cette fois-ci en Allemagne, le Rhin faisant office de frontière. Nous remontons sur Fribourg-en-Brisgau, puis cap plein Est pour traverser la Forêt Noire, et terminer notre journée à Constance.

Nous installons notre campement dans le camping Willam, sur les rives de l’Untersee (lac inférieur, le plus petit des deux composant le lac de Constance).

La soirée est festive (match d’ouverture de l’Euro pour l’équipe d’Allemagne), et nous donne l’occasion de déguster la bière Allemande.

Bilan : hormis le passage du Col de la Schlucht, la météo a été relativement clémente, avec de bonnes parties ensoleillées. Cette journée m’a permis de faire connaissance avec les autoroutes Allemandes (principalement les portions non limitées), où nous avons pu tester nos montures.

Elle fut également le théâtre de traversées de paysages très variés et très agréables.

Jour 3 : Constance – Landeck (212km)

C’est sous la grisaille, et dans les bouchons, que nous rejoignons la ville de Constance où nous effectuons une visite motorisée. Puis, après avoir avalé un café, nous reprenons la route. C’est à la sortie de la ville que nous traversons la frontière avec la Suisse, que nous sillonnons pour arriver au Liechtenstein, à Vaduz plus exactement.

Il nous faudra attendre de sortir de Suisse pour retrouver un peu de beau temps.

Un conseil, si vous devez manger dans ce secteur, évitez donc le Liechtenstein, car c’est loin d’être bon marché… On a testé pour vous.

C’est sous un beau soleil que nous reprenons notre périple, et cette fois nous arrivons enfin en Autriche par le Vorarlberg, région la plus occidentale du pays. Nous passons par la ville de Feldkirch, puis nous arrivons dans le Tyrol.

Notre journée se termine à Landeck, où nous dressons le campement pour la nuit dans un petit camping de dimension familiale, en centre ville, avec un accueil très sympathique. Nous passons cette première soirée Autrichienne en compagnie d’un Allemand, travaillant en Autriche, passionné de photographie. Nous feuilletons son album photo de nature qu’il a eu l’occasion de prendre, nous faisant découvrir de somptueux paysages Autrichiens pris au gré des saisons.

Dès ce premier jour en Autriche, nous sommes émerveillés par de magnifiques paysages, fidèles à l’idée que nous nous en faisions. De plus, les routes sont tout autant superbes, avec un très bon revêtement, et viroleuses à souhait.

Hormis la matinée relativement bien arrosée, et la fin de soirée ponctuée par un petit crachin, le restant de la journée a été plutôt clément, voire même ensoleillé.

première   Pages   suivante  dernière